Vivre le quotidienne avec un AVC

Publié le par Sondes AMDOUNI OUERTANI

Vivre le quotidienne avec un AVC

Je vous partage des articles intéressants pour aider vos patients ayant un Accident Vasculaire Cérébrale

****************************************************************************

Il est parfois difficile après un AVC de retrouver une façon d’accomplir toutes les petites tâches de la vie quotidienne comme se laver, s’habiller, cuisiner et manger. Votre équipe de soins de santé utilisera différentes méthodes pour vous aider à atteindre vos objectifs dans l’exercice de vos tâches quotidiennes.

Voici quelques exemples de traitements parfois utilisés : La thérapie par contrainte induite : La thérapie consiste à immobiliser votre bras non atteint, afin de vous obliger à exercer l’autre bras. La formation orientée en fonction des tâches : Il s’agit de s’exercer à accomplir une tâche de la vie quotidienne dans le but de retrouver une habileté ou de développer une nouvelle habileté visant à la remplacer.

Le thérapeute va dans certains cas vous demander de vous imaginer en train d’accomplir la tâche avant de procéder.

La musculation : Il s’agit d’exercices axés sur l’amélioration de la force musculaire.

La thérapie compensatoire : Cette thérapie consiste à modifier votre milieu de vie, à trouver d’autres façons d’accomplir une tâche ou à utiliser des aides techniques comme un siège de bain. Les aides techniques sont souvent utiles Il existe de nombreux dispositifs qui ont pour fonction de faciliter vos activités courantes.

L’ergothérapeute, au sein de votre équipe de soins, est le professionnel le mieux placé pour trouver l’aide technique qui correspond le mieux à vos capacités. Les physiothérapeutes et les infirmiers peuvent également vous donner des conseils en la matière. Ils vous aideront à déterminer les dispositifs qui correspondent à vos besoins et qui sont utiles et sécuritaires.

---------------------------------------------------------------------------------------

Source: FONDATION DES MALADIES DU CŒUR ET DE L’AVC

Commenter cet article