Alzheimer : une nouvelle méthode pour prédire le devenir des malades

Publié le par Sondes AMDOUNI OUERTANI

Alzheimer : une nouvelle méthode pour prédire le devenir des malades

Une équipe de recherche américaine a validé une méthode qui prédit le devenir d’un patient Alzheimer : la durée de sa prise en charge, la période à laquelle il sera placé dans une institution, ainsi que sa mort.

Cette méthode, appelée Longitudinal Grade of Membership (L-GoM), a été développée en tenant compte 16 variables, telles que la capacité à participer à des activités de la vie quotidienne, l'état mental, la motricité, la période à laquelle les symptômes sont apparus, les troubles moteurs, ainsi que des données obtenues post-mortem (cause de la mort).

« Prédire la progression de la maladie d'Alzheimer a été un défi parce que la maladie varie considérablement d'une personne à l'autre. Deux patients Alzheimer peuvent avoir une forme légère de la maladie. Mais l’un peut voir sa maladie évoluer rapidement, contrairement à l'autre », a déclaré l’auteur principal de l’étude. «Notre méthode permet aux cliniciens de prédire la trajectoire de la maladie avec une grande précision. »

Par exemple, deux patients Alzheimer de 68 ans avaient un score au mini-examen de l’état mental identique (échelle d’évaluation du statut cognitif) lors de leur visite initiale. Le premier patient était cependant moins autonome et présentait des hallucinations. La méthode prédit avec précision que le premier patient allait mourir dans les trois ans, tandis que le second allait survivre plus de 10 ans.

Les chercheurs avaient suivi 252 patients Alzheimer tous les six mois pendant 10 ans pour mettre au point ce modèle.

Source : A New Algorithm for Predicting Time to Disease Endpoints in Alzheimer's Disease Patients. Journal of Alzheimer's Disease, September 2013.

 

Publié dans Maladie d'Alzheimer

Commenter cet article